prix-desamiantage-toiture

Quel est le prix d’un désamiantage d’une toiture ?

Populaire dans l’industrie de la construction de 1930 à 1980, l’amiante est une roche fibreuse, qui est surtout utilisée pour sa résistance au feu et pour sa capacité isolante. Inhalées, les fibres d’amiante peuvent provoquer de graves maladies, notamment des maladies respiratoires telles que les cancers du poumon, l’amiantose et le mésothéliome.

Elle a donc été interdite d’utilisation en France depuis le 1er janvier 1997. Ce faisant, le désamiantage est devenu de plus en plus récurrent. Depuis le 19 juillet 2019, le repérage d’amiante avant tout travaux est obligatoire pour toutes bâtisses construites avant 1997.

Est-il possible de désamianter soi-même ?

Il vous est seulement permis de retirer l’amiante-ciment par vous-même, autrement dit, l’amiante sous forme solide qui ne présente pas de fibres détachées. Si vous constatez tout risque de désagrégation du produit, il faudra, pour votre sécurité, faire appel à des professionnels. Si toutefois vous envisagez d’entreprendre des travaux de désamiantage par vous-même, vous devrez impérativement respecter les consignes suivantes :

Prévoyez une tenue de protection

Une combinaison, des gants et un masque (de type FFP3) sont indispensables pour vous protéger.

Humidifiez le matériau

L’eau vous aidera à immobiliser les fibres qui pourraient éventuellement se détacher des plaques d’amiante.

Soyez méticuleux

Vous devrez dévisser prudemment les plaques afin d’éviter tous risques d’effilochement ou de cassures.

Attention aux déchets

L’amiante et tout élément ayant été en contact avec, doivent être stockés dans des sacs à amiante en attente d’être expédiés vers une déchetterie spécialisée.

Ne laissez pas de traces

Prenez soin de nettoyer votre espace de travail avec une serpillière humide. N’oubliez pas de vous laver et vous débarrasser de votre tenue de travail dans des sacs hermétiques.

Comment se débarrasser d’une toiture en amiante ?

Il existe deux techniques pour vous débarrasser de vos toitures amiantées : le désamiantage par confinement et le désamiantage par remplacement.

Le désamiantage par confinement

Cette procédure est la plus avantageuse en termes d’économie. Néanmoins, elle n’est pas toujours applicable. Le désamiantage par confinement consiste donc à isoler l’amiante. Cela se fait de deux manières :

  • Par encapsulage : grâce à un produit qui va colmater les brèches et empêcher la diffusion des fibres d’amiante ;
  • Sur-toiture : des panneaux serviront à recouvrir les structures existantes, afin d’isoler le produit de l’air et de la pluie de manière à empêcher l’amiante de se propager.

Cette technique de désamiantage s’avère complexe. En effet, à la suite de nombreuses et laborieuses étapes (le dépoussiérage, le confinement, l’enlèvement de l’amiante, etc.), il faudrait également penser à la gestion des déchets. Cette quantité de matériaux considérable devra en conséquence être déplacée en toute sécurité vers une déchetterie spécialisée.

Le désamiantage par remplacement

Quand le nombre de panneaux endommagés ou de structures contaminées est trop important, vous serez dans l’obligation de procéder à un remplacement intégral de la toiture. C’est une opération qui peut malheureusement s’avérer coûteuse.

En raison de la complexité des travaux, cette procédure ne peut être réalisée que par des professionnels.

Pour commencer, les professionnels vont procéder à la dépose de l’ancienne toiture conformément aux consignes de sécurité. Ensuite, votre couverture sera rénovée, puis les déchets dangereux seront évacués.

Le prix de la nouvelle toiture, le matériel nécessaire et la pose devront donc être pris en considération.

Découvrez également notre article sur le prix d’un chien assis ou comment poser des suspentes sous rampants.

Quelles aides pour le désamiantage ?

Enfin de quoi vous rassurer, car il y a bel et bien des aides financières créées pour éliminer l’amiante. En effet, l’ANAH (Aide Nationale pour l’Amélioration de l’Habitation) octroie sous conditions une aide qui, dans un premier temps, va vous permettre d’effectuer le diagnostic technique et par la suite l’élimination de l’amiante.

Le montant de la subvention peut représenter de 20 à 50 % du montant des travaux pour les propriétaires occupants. Pour les propriétaires bailleurs, la subvention s’élèvera de 25 à 35 % du montant des travaux.

Le coût des travaux peut désormais se trouver allégé et plus envisageable.

Pour être éligible à l’aide de l’ANAH, les conditions suivantes doivent être respectées :

  • Construction achevée depuis au moins 15 ans ;
  • Les travaux doivent être réalisés par des professionnels reconnus garants de l’environnement ;
  • L’aide couvre seulement les travaux d’amélioration de l’habitat ;
  • L’autorisation écrite de l’ANAH est obligatoire avant le commencement des travaux.

Il existe par ailleurs d’autres aides qui peuvent aussi être d’un grand secours lors de vos travaux de désamiantage telles que :

La TVA réduite

Une réduction de 10 % sur le taux de TVA, applicable aux travaux de désamiantage. Mais attention ! Ce taux est valable uniquement pour des travaux au sein des locaux d’habitation. Sinon, c’est le taux habituel de 20 % qui est appliqué.

Les Aides des collectivités territoriales

Les régions et les municipalités ont la possibilité de vous offrir une aide financière ou des subventions, et ce, pour encourager tous les travaux participant au développement durable et à l’amélioration de l’habitat. Vous devrez donc vous renseigner auprès de votre mairie.

Possibilité d’une Déduction d’impôts

Les dépenses engendrées par le désamiantage de votre habitation peuvent être déduites de vos impôts.

About Maxime Durand

Amateur de bricolage et d'artisanat, je suis un touche à tout qui aime faire des rénovations sur ma maison le week end. Je souhaite faire partager mes conseils et mon expérience dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.