danger-nettoyage-toiture-javel

Quels sont les dangers de nettoyer sa toiture à la javel ?

Le toit est une partie de l’habitation qui doit être régulièrement nettoyée et entretenue pour préserver les différents matériaux couvrants et prolonger la durée de vie de l’ensemble, et par la même occasion, permettre de protéger la structure de l’habitation de toutes sortes d’agressions extérieures sur le long terme.

Souvent, on aura tendance à conseiller des produits de nettoyage qui seront les mieux adaptés suivant la composition du toit, mais aussi les éléments extérieurs et environnants de la maison.

Dans ce qui suit, nous parlerons plus spécifiquement du nettoyage du toit avec de la javel, et ce que cela peut impliquer comme dangers, mais également les alternatives qu’il vaut mieux privilégier.

Comment enlever les taches noires des tuiles ?

Les taches noires que vous pourrez parfois trouver sur les toits peuvent être le résultat d’un certain nombre d’éléments comme la dégradation naturelle des matériaux, le développement de mousse, de poussières ou tout autre type de saletés sur le toit.

La première option qui va principalement concerner les résidus les plus faciles à enlever consiste à utiliser un Karcher. Dans le cas de composants plus complexes à retirer, un traitement hydrofuge pourra être nécessaire de sorte à imperméabiliser la toiture et ainsi participer à une action préventive. Pour des taches dues à des conditions plus spécifiques, des produits dédiés comme un antimousse peut s’avérer important.

Retrouvez également notre article à propos de comment poser un écran de sous toiture sans détuiler ?

Alternatives possibles à la javel pour nettoyer efficacement son toit

Comme alternative à la javel dans l’optique de nettoyer un toit, le premier élément à prendre en compte concerne l’adaptabilité du produit en fonction de la surface à traiter et du type de saletés qui doit être nettoyé. Dans cette optique, les produits anti-mousse sans rinçage sont souvent appliqués, car ils sont efficaces, et à utiliser de préférence durant l’été ou le printemps. Dans une lignée similaire, on pourra aussi citer d’autres produits antimousses tels que :

  • Les concentrés et solvables ;
  • Les produits à action rapide avec rinçage ;
  • Les traitements hydrofuges.

La mise en place d’un enduit de protection peut dans un autre registre vous permettre de mieux finaliser l’action de nettoyage de toit, avec cette fois-ci une portée plutôt esthétique.

Prendre contact avec un professionnel pour nettoyer son toit

Se référer à un professionnel est souvent la démarche la plus conseillée pour éviter les complications potentielles que peut entraîner l’utilisation de l’eau de javel en nettoyant la toiture. En effet, ce dernier aura les compétences et les outils pour prendre les décisions les mieux indiquées suivant les situations.

Un traitement appliqué par un expert vous coûtera en général entre 10 et 25 euros pour chaque m2 nettoyé suivant le type de surface et les dimensions à travailler.

Pourquoi faut-il éviter la javel pour nettoyer son toit ?

Dans la majorité des constructions, les matériaux appliqués pour la réalisation des toitures sont poreux, ce qui implique qu’en l’absence d’un entretien régulier, du lichen ou divers autres types de mousses peuvent finir par apparaître. Si elle a longtemps été utilisée, l’option de l’eau de javel pour nettoyer ces surfaces est à proscrire. En effet, malgré une bonne efficacité et rapidité d’action, celle-ci comprend bien trop de désavantages et de complications, notamment sur le long terme pour être sérieusement envisageable.

Dans la même lignée, malgré une possible économie à utiliser de la javel comparé à d’autres solutions, celle-ci se montrera vite contre-productive étant donné qu’elle impliquera des réparations autrement plus importantes. Parmi les différents problèmes que peut comprendre l’utilisation de javel pour nettoyer un toit, l’un des plus conséquents reste sa participation à accentuer la porosité des tuiles et autres ardoises du toit en raison de la composition agressive du produit. Cet effet menacera non seulement la structure du toit, mais aussi sa protection contre l’humidité et ses fonctions d’isolation thermique.

Traitement et prévention

Globalement, en tant que particulier, vous pourrez essentiellement participer à des travaux d’entretien sur votre toit plus que réellement effectuer des réparations ou un nettoyage en profondeur. En effet, contrairement à un professionnel du milieu, vous ne disposez pas du matériel adéquat pour efficacement venir à bout des taches ou des mousses pouvant se former à ces endroits. Dans ce registre, avant de procéder au nettoyage en lui-même, il est utile de vérifier le niveau d’étanchéité et les potentiels éléments de détérioration sur le matériau de base.

Conseils complémentaires

En dehors de la javel, l’utilisation de produits pour nettoyer les toits se fait généralement en pulvérisation et comporte une suite d’action relativement similaire pour la majorité d’entre eux. En premier lieu, essayez d’appliquer de l’antimousse, puis répartissez le produit choisi de préférence avec une brosse, et laissez agir en suivant les recommandations inscrites sur l’étiquette. L’ajout d’un produit hydrofuge peut aussi être une action utile en finition de l’étape de nettoyage.

Pour finir l’opération, il est conseillé de rincer par le biais d’un nettoyeur basse pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.