isolation-mur-interieur

Comment isoler un mur intérieur ?

Vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre maison ? Sachez que les murs non isolés causent environ 25 % des pertes de chaleur dans votre maison. L’isolation du mur intérieur vous permet de réduire les déperditions de chaleur, mais aussi de faire des économies au niveau du coût. Voici en quelques étapes comment réussir l’isolation du mur intérieur.

Bien choisir le type d’isolation du mur intérieur

Pour faire de votre projet d’isolation du mur intérieur une réussite, il faut nécessairement partir du choix du type d’isolation. En effet, il existe plusieurs techniques lorsque vous voulez isoler vos murs par l’intérieur. Ces techniques ont différents avantages surtout compte tenu de l’espace habitable qu’elles offrent après leur mise en place. Ainsi, vous pouvez choisir entre l’isolation avec application directe sur le mur ou isolation dans une autre structure. Il est possible également d’isoler votre mur en utilisant une contre-cloison maçonnée ou faire une isolation projetée. Ces dernières techniques sont souvent utiles lorsque le mur présente des défauts comme un manque de planéité.

L’isolation directe sur un mur

Pour procéder à l’isolation directe, vous devez coller sur le mur intérieur des panneaux rigides ou semi-rigides avec des chevilles. L’avantage de cette technique est que cela va réduire considérablement la perte de place. Aussi, les panneaux utilisés pour cette isolation possèdent une bonne efficacité thermique. Ils peuvent être par exemple de l’ouate de cellulose, du polyuréthane, de fibre de bois…

L’isolation sur une structure

La technique qui consiste à appliquer l’isolation dans une autre structure permet de renforcer votre mur. En effet, l’ossature utilisée dans ce cas soutient le mur lorsqu’il ne supporte pas le poids de l’isolation. L’ossature peut être métallique ou en bois.

Pour un défaut de planéité, l’isolation projetée est la plus adaptée à votre mur. Les isolants tels que l’ouate de cellulose et le polyuréthane sont projetés sur le mur. Vous pouvez aussi remettre une couche de chaux chanvre (enduit isolant) pour réduire la fraîcheur.

L’isolation contre-cloison maçonnée

Le système d’isolation à contre-cloison maçonnée consiste à construire un nouveau mur parallèle à votre mur intérieur. Un isolant de type flocons de cellulose ou laine de bois sera placé au milieu des deux murs en vrac ou comme un panneau. Le principal avantage de ce système est la présence d’inertie dans la maison. Cependant, il est nécessaire de vérifier l’état du plancher avant d’entamer ce type d’isolation.

Préparer son mur et bien choisir l’isolant à utiliser

Le mur intérieur doit être préparé pour un bon résultat après les travaux d’isolation. Pour cela, certaines dispositions sont à prendre. Vous devez par exemple à enlever le papier peint de votre mur si nécessaire. L’étanchéité des joints et les ponts thermiques sont également à vérifier avant tous travaux.

Enfin, le choix de l’isolant est primordial pour avoir une bonne isolation. Veillez nécessairement à la compatibilité de ce dernier au mur. Pour faire un bon choix, vous devez tenir compte des critères comme le coefficient de conductivité thermique, la résistance thermique, l’ininflammabilité et de l’épaisseur. Il existe sur le marché des isolants en laines minérales, les matériaux isolants synthétiques, les matériaux isolants bio-sourcés…

Vous savez désormais comment faire pour isoler un mur intérieur et les précautions qui sont requises. Il vous suffit de respecter ces étapes pour réussir les travaux d’isolation du mur intérieur de votre habitation pour limiter la consommation abusive d’énergies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *