rampe-pmr

Comment construire une rampe PMR ?

Une rampe d’accès PMR permet aux personnes à mobilité réduite d’avoir accès aux installations privées et publiques. Qu’elles soient amovibles, permanentes ou semi-permanentes, ces dernières sont indispensables dans les établissements recevant du public (ERP).

En effet, si la construction présente une dénivelée, ces installations garantissent l’accès autonome, sans efforts et en tout temps. À travers cet article, nous allons vous expliquer tout ce qu’il y a à savoir sur cette installation essentielle.

Quelle est la législation concernant les pentes de rampe d’accès PMR ?

Les textes de loi diffèrent pour les nouveaux bâtiments, les bâtiments déjà existants et les logements privés :

Pour les nouveaux bâtiments

Voici ce que dit la loi concernant les nouveaux bâtiments :

  • Tous les accès doivent présenter une pente de 5 % ;
  • Les pentes comprises entre 5 % et 8 % ne doivent pas dépasser 2 m de longueur ;
  • Les pentes comprises entre 8 % et 10 % ne doivent pas dépasser 0,5 m de longueur ;
  • Les pentes supérieures à 10 % sont totalement interdites.

Pour les équipements existants recevant du public (déjà construits)

L’arrêté du 8 décembre 2014 fixe les pourcentages de pente réglementaires comme suit :

  • Une pente maximale de 6 % pour tous les accès ;
  • Les pentes comprises entre 6 % et 10 % ne doivent pas dépasser 2 m de longueur ;
  • Les pentes comprises entre 10 % et 12 % ne doivent pas dépasser 0,5 m de longueur ;
  • Les pentes supérieures à 12 % sont totalement interdites.

Pour les logements privés

L’inclinaison maximale est de l’ordre de 15 % pour les fauteuils roulants manuels. Par contre, la pente maximale est de l’ordre de 20 % pour les fauteuils roulants électriques.

Comment calculer une rampe PMR ?

La formule utilisée pour calculer une rampe PMR est la suivante : la pente (en %) = la hauteur de la marche (la hauteur à franchir) / toute la longueur de la rampe x 100.

Pour que votre calcul soit juste, faites attention à mesurer les différentes distances avec la même unité de mesure (cm ou m). Voici un exemple :

  • 20 cm (de hauteur) / 150 cm (de longueur) x 100 = pente de l’ordre de 13,3 % ;
  • 20 cm (de hauteur) / 200 cm (de longueur) x 100 = pente de l’ordre de 10 %.

Comment réaliser une rampe d’accès en béton ?

Avant de commencer les travaux, pour votre sécurité, munissez-vous de l’équipement de protection adéquat (gants, combinaison, lunettes, etc.). Pour réaliser votre rampe d’accès en béton, vous devez suivre scrupuleusement les étapes suivantes :

La planification

Vous devez mesurer précisément la zone sur laquelle votre rampe doit se situer. Ensuite, délimitez-la à l’aide de piquets et de ficelles et définissez la hauteur à franchir, puis calculez la longueur de votre installation.

La création du coffrage (formulaires)

Coupez les planches pour créer un coffrage qui servira à maintenir en place le béton. Par la suite, vous devrez creuser le sol pour placer le bois au-dessous de la rampe.

Vient alors le placement du coffrage pour assurer que ce dernier tiendra. Coupez le niveau le plus haut du coffrage pour le faire correspondre à la pente recherchée. Utilisez des armatures pour donner au béton la résistance nécessaire pour prévenir les fissures.

Les armatures doivent se chevaucher pour éviter les vides. Vous pouvez vous servir du fil de fer pour les attacher.

Le coulage du béton

Le béton doit être mélangé conformément aux instructions. Ce dernier doit avoir les caractéristiques du gruau. Premièrement, procédez au coulage du béton sur la partie épaisse de la rampe. Le béton doit être uniforme et occuper l’intégralité du coffrage. Les barres doivent aussi être entières et vous devez faire vibrer le béton pour assurer sa pénétration dans les petits espaces.

Lissez le béton à l’aide d’une chape en bois, de manière à le mettre à la même hauteur du coffrage. Ce procédé vous aidera à égaliser et à répartir uniformément le béton coulé.

La finition de votre rampe

Une truelle vous servira à lisser le béton avant qu’il ne soit dur. Ensuite, à l’aide d’un balai aux poils moyens, balayez petit à petit les lignes présentes sur le béton. Cela permettra de créer une texture pour empêcher que les usagers ne glissent quand la surface est mouillée. Une fois le béton durci, vous pouvez retirer le coffrage.

Attention ! Attendez que le béton soit complètement dur avant d’utiliser cette rampe. Pour terminer, vaporisez un peu d’eau sur le béton afin d’éviter les fissures qui arriveraient s’il venait à sécher très rapidement.

Maintenant que vous êtes incollable sur les rampes PMR, vous pouvez prévoir la réalisation de votre rampe plus sereinement. Vous pouvez toujours consulter un professionnel en cas de pépin. Il pourra vous accompagner et vous faciliter la tâche.